À propos (de moi)

Cher lecteur,

Je suis Alexiane De Lys, écrivain ( paraît-il qu’il faut dire « écrivaine » maintenant, mais je suis fétichiste des mots et ceux que je n’aime pas n’entrent pas dans mon vocabulaire. Je proscris donc celui-ci et j’espère que vous ne m’en voudrez pas ! ). Je suis donc écrivain de littérature jeune adulte, principalement.

J’ai publié des romans de fantasy, fantastiques et des manuscrits de science-fiction/thriller attendent encore sagement leur tour pour être édités. J’aime les dystopies et mes héroïnes ont souvent un sale caractère, même si j’avoue ne pas vraiment savoir pourquoi.

J’ai commencé à écrire à l’âge de neuf ou dix ans, je pense. Mais on ne pouvait pas dire que ma nouvelle « la malédiction du pommier », ait été dictée par la flamme de l’inspiration. Disons qu’elle a plutôt été motivée par la bonne note que j’obtiendrais en classe si je m’y mettais sérieusement. En plus on pouvait colorier, le pied quoi.

Les six ou sept années suivantes ont été un désert sinistre au niveau de l’écriture mais ma bibliothèque et ma soif de lecture ne se sont jamais asséchées une seule seconde tout ce temps. Plus jeune, je lisais de tout. Puis, à la suite d’un défi lecture gagné au collège, j’ai découvert Hunger Games. C’était en 2009 et ce roman a été une révélation.

A partir de ce jour j’ai dévoré livres dystopiques, fantasy et tout ce qui touchait à l’imaginaire…

Puis un beau jour, ma petite sœur chérie est partie de la maison, assez loin pour qu’on ne se voit plus que trois ou quatre fois par mois, dans le meilleur des cas.

Elle me manquait. Beaucoup. Et ça faisait bien deux-trois jours qu’en parallèle, une histoire floue et saugrenue me trottait dans la tête. Comme j’avais du mal à la concrétiser et que la trame m’échappait, je me suis dit qu’il serait plus simple de la taper à l’ordinateur, histoire de la trouver plus « palpable ».

Et aussitôt, j’ai eu besoin d’un avis extérieur. Dans le plus grand secret, j’ai envoyé les quelques premières pages à ma sœur qui les a adorées (pourtant c’était un cocktail explosif de fautes d’orthographe, incohérences, niaiseries et autres joyeusetés). Elle m’a motivée et j’ai continué à l’écrire, lui envoyant environ quatre pages Word par jour.

C’est ainsi que ma première trilogie « Les Ailes d’Emeraude » est née.

J’arrête de blablater sur ma petite personne et je réserve à mes articles la primeur sur la manière dont j’ai été publiée (on ne va pas pleurer).

Vous trouverez sur ce site toutes les informations liées à mes livres publiés (ou non).

J’essaierai d’y transmettre également tout mon amour pour les livres, pour l’écriture et aussi quelques tuyaux pour les jeunes auteurs en herbe qui n’ont pas toujours la chance d’être bien renseignés (je sais de quoi je parle).

Bonne lecture et merci d’être là !

Alexiane